Retour
        Au menu
        D’abord, j’ai couru, la nuit de printemps était froide, j’ai couru, j’ai eu un peu plus chaud et les mains froides.
        Et puis elle.
        Elle, elle était belle, douce et touchante, c’était reposant et j’avais le sourire…
        0 COMMENTS

        Leave a Comment

        Your email address will not be published. Required fields marked *

        Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.